DOSSIERS

DOSSIERS

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
L’affaire des prothèses PIP a profondément marqué l’opinion publique tant par les excès imputables à certains de ses protagonistes et notamment du fabricant que par les insuffisances des différentes autorités sanitaires. Nous renvoyons sur ce dernier point aux analyses de Michel Turpin dans son palmarès annuel de l’échec en maîtrise des risques (p. XX) Notre ami André Picot, sans doute l’un des meilleurs spécialistes de toxicologie, a été questionné par différents grands médias. Il nous accorde le privilège de nous confier en première exclusivité les éclairages nécessaires à un suivi du dossier. Celui-ci est désormais entre les mains de la justice pénale. Le fabricant qui est le protagoniste principal parce qu’il est sans doute celui par qui l’ensemble du processus a été engagé, fait l’objet d’une mesure de détention provisoire. Mais les responsabilités des chirurgiens et des autorités sanitaires sont évoquées ici et là. Nous reviendrons prochainement sur les aspects juridiques de ce que les personnes averties comme André Picot qualifient de scandale.