agent de la stérilisation des biberons des premières semaines de la vie des nourrissons

NOS DOSSIERS

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Agent de stérilistation Oxyde déthylène Fotolia 57231500 XSLes principaux synonymes de l’Oxyde d’éthylène sont : l'Oxiranne, le Dihydroxyrène, l'Oxyde de diméthylène, l'Oxyde d'éthène ...
L’Oxyde d’éthylène est un agent très utilisé pour la stérilisation des biberons et en particulier des biberons destinés à la première semaine de la vie : les nourettes.

 

Les caractéristiques physicochimiques de l’Oxyde d’éthylène sont les suivantes :

  • Gaz inflammable
  • Explosif : à température ambiante, en présence de Dioxygène et d’un point chaud.
  • Température d'ébullition : +10,7°C
  • Température de fusion : -111,3 °C.
    Il est préconisé comme agent de stérilisation de nombreux produits et matériaux. La stérilisation des biberons ne représente pas plus de 4 % de l’Oxyde d’éthylène utilisé.

 

L’Oxyde d’éthylène, est un gaz très toxique. En France, le Ministère de la Santé Publique a fait paraître dans le « Journal Officiel de la République Française du 10 janvier 1980 », une « Circulaire n° 93 relative à l'utilisation de l’Oxyde d’éthylène pour la stérilisation ». En voici les extraits les plus significatifs :
« .... La présente circulaire a pour but essentiel de limiter et d'organiser l'utilisation de l'Oxyde d'éthylène comme moyen de stérilisation compte tenu, d'une part, des risques qu'elle comporte et, d'autre part, de l'existence d'autres procédés aussi fiables (par exemple, la vapeur d'eau sous pression)… »

 

Aussi les principes de base à retenir sont :

  • Seule une unité centrale de stérilisation, spécialement équipée et servie par du personnel qualifié, est habilitée à effectuer la stérilisation par l'Oxyde d'éthylène.
  • L'utilisation d'appareils portatifs de stérilisation à l'intérieur des services est formellement proscrite.
  • La stérilisation par l’Oxyde d’éthylène ne doit être utilisée, que s'il n'existe pas d'autres moyens de stérilisation appropriés.

L’Oxyde d’éthylène est classé par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC ou IARC en anglais), comme cancérogène avéré pour l'Homme (catégorie 1).
Si les données sont de portées limitées concernant la cancérogenèse chez l'Homme, les données en expérimentation animale sont, cependant suffisantes chez les animaux d'expérience pour justifier son classement en catégorie 1.

 

Chez les humains exposés à l'Oxyde d'éthylène, les pathologies les plus fréquentes sont les cancers du système lymphatique et du système hématopoïétique. Au cours de ces études épidémiologiques, les sujets ont été répartis en deux groupes : d’une part les employés d'hôpitaux qui utilisaient l’Oxyde d’éthylène comme agent de stérilisation et d’autre part les travailleurs de l’industrie chimique qui fabriquaient ou utilisaient l'Oxyde d'éthylène. L'exposition à l’Oxyde d’éthylène, parmi les personnels hospitaliers était évidente. L'étude de la mortalité au sein de cette cohorte a mis en évidence une augmentation importante de décès, liés à des cancers du système hématopoïétique et à des leucémies. Le suivi a montré une corrélation positive entre l'exposition cumulée à l’Oxyde d’éthylène et la mortalité due à toutes les formes de cancers du système lymphatique et du système hématopoïétique. Lors d'une autre étude, la seule augmentation de la mortalité observée était due à des lymphomes non hodgkiniens chez les hommes.
Par contre les études réalisées parmi les travailleurs de l'industrie chimique sont plus difficiles à interpréter, car ils sont souvent exposés à d'autres produits chimiques. Quoi qu'il en soit, les observations faites sont en accord avec les augmentations faibles, mais constantes, des cas de cancers du système lymphatique et du système hématopoïétique, observés chez les personnels hospitaliers. Une étude a révélé, chez les travailleurs de l'industrie chimique, autorisés à manipuler l'Oxyde d'éthylène, une augmentation de la mortalité due aux lymphosarcomes, aux réticulosarcomes (tumeur maligne du système lymphatique) et aux cancers des tissus hématopoïétiques.

En outre, chez des rongeurs mâles ou femelles, l’Oxyde d’éthylène, a des effets perturbateurs sur la reproduction, car il affecte les cellules reproductrices (spermatozoïdes et œufs fécondés).

 

L'Oxyde d'éthylène est électrophile (c’est à dire qu’il est avide d’électrons, apportés par les sites nucléophiles riches en électrons et qui sont fournis par les fonctions organiques des molécules biologiques) et peut alkyler directement les Protéines et les Acides nucléiques.
Il se répartit rapidement et assez uniformément dans l’organisme. Il peut donc théoriquement atteindre n’importe quel tissu et y exercer ses propriétés alkylantes.

L'Oxyde d'éthylène, forme des adduits avec les Protéines et les Acides nucléiques. Sur les Protéines, les points d'attaque interviennent sur certains Acides aminés : Cystéine, Histidine et Valine (dans ce cas en position N-terminale Amino-acide, par exemple dans 1' Hémoglobine). Le principal adduit avec l'ADN est le 7-(2-Hydroxyéthyl)-guanyl-ADN (Bolt et coll, 1988). Les cellules qui produisent les gamètes sont également exposées à son action (BUA, 1993).

La stérilisation des nourettes, en ayant recours à l’Oxyde d’éthylène, est encore pratiquée dans divers pays d’Europe, dont la France. Cette situation est anormale, puisque plusieurs pays européens dont la France, l’Angleterre et l’Allemagne ont annoncé la proscription de la stérilisation à l’Oxyde d’éthylène dans les hôpitaux, suite aux recommandations européennes. La stérilisation des biberons par l’Oxyde d‘éthylène est interdite depuis des années en Suède. En fait il existe des techniques alternatives à la stérilisation des biberons par l’Oxyde d‘éthylène.
Alors, pourquoi continuer à utiliser un agent de stérilisation, qui est un puissant mutagène et un cancérogène direct chez l’Homme ?

 

Paris, le 15 janvier 2011
Maurice Rabâche

 

 

QUELQUES REFERENCES :

  • MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE (1980). Circulaire du 7 décembre 1979 relative à l’utilisation de l’Oxyde d’éthylène pour la stérilisation. Journal Officiel du 10/01/1980 ; NC 307-309.

http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JPDF1001198000050307

  • A. PICOT et Ph GRENOUILLET  (1992). La Sécurité en Laboratoire de Chimie et de Biochimie. Tec & Doc, Lavoisier. Paris. Réédition en 2000.
  • D. PITTET, C. RUEF, A. HENRY S. HARBARTH (1997). Stérilisation à l’Oxyde d’éthylène: utilisation et limites. Bulletin Swissnoso, 4(1), 7 pages, 1er mars 1997.

http://www.swissnoso.ch/wp-content/uploads/pdf/v4_1_fr.pdf

  • A. PICOT (2004). Les Produits chimique. Propriétés physico-chimiques, chimiques, toxiques et écotoxiques. Etudes 110-2 à 110-62. Lamy stockage des Produits dangereux. Lamy SA. Paris.
  • A. PICOT (2010). Approche chimique de la Toxicologie : de la Toxicochimie à la Spéciation. Association Toxicologie-Chimie, Paris.
  • A. PICOT et F. MONTANDON (2012). Ecotoxicochimie. L’exemple des Hydrocarbures. Tec & Doc, Lavoisier-Record. Paris. Parution 1er semestre 2012.
  • A. PICOT et J.DUCRET (2012). Sécurité et Prévention des Risques en Laboratoire de Chimie et Biologie. Tec & Doc Lavoisier. Paris. Parution juin 2012.